Rechercher

Traiter le surpoids et favoriser l’amincissement


Il ne suffit malheureusement pas toujours d’avoir une bonne alimentation, pour rester à son poids de forme, même si elle est importante, il peut y avoir de petits dérèglements internes.


La MTC analyse la physiologie humaine différemment de la médecine occidentale. C’est une médecine pragmatique, d’observation, créée il y a environ 4 000 ans dans un contexte très différent du nôtre.


C'est donc un autre angle de vision que celui de la science occidentale, les viscères tels que Rate, Reins, Poumons, Foie, … ont des fonctions physiologiques assez différentes de celles que l'on connaît, nous sommes dans un autre mode de pensée.


En MTC, la graisse est considérée comme des « mucosités », des liquides qui se sont accumulés puis condensés en substances plus solide de type glaires.


Les mucosités peuvent être créées par une mauvaise hygiène alimentaire, par le dysfonctionnement de quelques organes, la Rate, les Reins, l’Estomac, le Foie, voire des substances vitales, le Qi – l’énergie en chinois, que l’on retrouve dans le terme Qi Qong - et le Sang.


Les six principales causes du surpoids vues par la MTC



Déficience de qi-énergie de la Rate

Signes principaux :

  • Obésité avec un passé de mauvaises habitudes alimentaires

  • Fatigue avec sensation de faiblesse

  • Appétit faible avec absence de goût dans la bouche

  • Hypersomnie avec tendance à la somnolence accentué après les repas

  • Teint cireux

  • Selles molles

Explication : la Rate a pour fonction de transformer les aliments. Si l’alimentation est moins bien transformée sur la durée à cause de cette déficience, cette dernière finira par se transformer en mucosités.

Toute forme de surmenage peut donner lieu à une déficience de de Rate. De même l’absence de mouvements, tout ralentissement du Qi dans le corps, peut donner une déficience de Rate. L’excès d’aliments sucrés, le travail excessif en position assise prolongée, l’inquiétude, les soucis perturbent et lèsent la Rate, tout comme les maladies chroniques graves. Si la saveur douce est bonne pour la Rate (les céréales, par exemple, renforcent la Rate), un excès de saveur douce peut par contre la léser. Parfois la Rate est tellement faible que les personnes, tout en ayant une alimentation correcte, finissent par prendre du poids. Il faudrait aussi lutter contre l’excès de sédentarité et le manque d’exercices physiques. Les sujets inactifs produisent justement des mucosités par déficience de Rate.


Excès de chaleur à l’Estomac

Signes principaux :

  • Appétit exagéré avec faim rapide après le repas

  • Soif de boissons fraiches

  • Goût amer ou acide dans la bouche

  • Mauvaise haleine

  • Parfois aphtes répétés

Explication : La personne mange trop. Les aliments stagnent et engendrent de la chaleur de l’Estomac. Les aliments trop épicés, l’alcool, les fritures, les aliments à indice glycémique (IG) élevé donnent une chaleur à l’Estomac. L’estomac sera le siège de chaleur et plénitude, la chaleur de l’Estomac engendrera la faim car les aliments seront vite « brûlés » , d’où le fait de manger encore plus. Mais si la Rate est déficiente, elle ne peut transformer cette alimentation. Il s’ensuit une production de mucosités. Il faut, là aussi, renforcer la Rate. Ce syndrome se voit chez les obèses « bons vivants ». Ils ont tendance à manger beaucoup mais ont une Rate fatiguée.


Excès de mucosités – glaires

Signes principaux :

  • Obésité importante

  • Hyperphagie avec prédilection pour les aliments sucrés et gras

  • Enduit lingual épais et gras

Explications : les mucosités, comme nous l’avons déjà énoncé précédemment, donnent lieu au surpoids et à l’obésité. Elles proviennent souvent d’une mauvaise hygiène alimentaire. Si les repas sont pris de façon irrégulière et/ou tardivement de façon répétée, cela favorisera l’humidité digestive. Si cette dernière perdure, elle va engendrer des mucosités qui seront à l’origine de l’obésité. Même si Rate-Estomac fonctionnent bien au départ, la persévérance dans les mauvaises habitudes alimentaires finit toujours par engendrer des mucosités. Il y a aussi, bien sûr, des gens qui naissent avec cette tendance à souffrir de mucosités-glaires, cela peut expliquer l’apparition de l’obésité dès leur prime enfance. Dans ces cas il faudrait toujours se préoccuper de régler l’alimentation le plus précocement possible.

Ce type d’obésité est, par ailleurs, souvent aggravé par une mauvaise hygiène de vie (hyper sédentarité).


Excès de yang – surpression de l’énergie du Foie

Signes principaux :

  • Humeur cyclothymique ou colérique

  • Irritabilité

  • corps ‘empâté’

  • Antécédents d’HTA

  • Bouche amère

  • Insomnies / cauchemars

  • Parfois migraines ++

Explications : certaines émotions, telles l’humiliation, le sentiment d’injustice, la colère... vont léser la libre circulation de l’énergie du Foie, d’où excès de yang de Foie. Dans cette situation, le Foie perd sa capacité à favoriser la circulation des émotions et de fluides physiologiques. Ces derniers vont s’accumuler et devenir des mucosités. Ce tableau pathologique pourra s’aggraver si la Rate est faible.


Stase de Sang et stagnation de Qi / énergie

Signes principaux :

  • Appétit faible

  • Ballonnement et fatigue postprandiaux

  • Vertiges

  • Engourdissement des quatre membres

  • Varicosités dans les jambes, parfois œdèmes des chevilles

  • Il s’agit le plus souvent d’une personne souffrant d’un syndrome métabolique

Explication : si le Qi circule, le Sang circule et si le Qi stagne, le Sang stagne. Il y a un lien très fort entre le Qi et le Sang. La stagnation de Sang peut, à son tour, entretenir la stagnation du Qi.


Vide de yang de la Rate et des Reins

Signes principaux :

  • Obésité plus sévère en dessous de la ceinture

  • Inappétence

  • Distension abdominale post-prandiale

  • Apathie

  • Fatigue

  • Faiblesse des membres

  • Répulsion à l’activité

  • Membres froids

  • Douleurs lombaires

  • Parfois œdèmes des membres inférieurs avec dysurie

  • Selles molles

Explications : Rate et Reins gouvernent l’eau. Ils aident à transporter et assimiler les liquides pour humidifier le corps. Si les Reins sont déficients, on peut avoir une mauvaise transformation des liquides, d’où accumulation d’humidité pathologique donnant lieu aux Mucosités. Le vieillissement peut donner lieu à une fatigue des Reins qui favorisera les Mucosités. Les excès sexuels, les faiblesses constitutionnelles, certaines maladies chroniques et la prise de certains médicaments, peuvent également fatiguer les Reins. Ainsi, on peut prendre du poids anormalement alors que l’alimentation est normale. Souvent on retrouvera une déficience de Reins et Rate associés plutôt qu’une déficience de Rate seule.


Le surpoids grave procède le plus souvent de plusieurs causes associées. Elle n’est pas uniquement le résultat du « trop manger/peu bouger » mais relève souvent de déséquilibres plus profonds. Le patient peut même souffrir d’inappétence et tout en mangeant peu, il reste gros. L’acupuncture prend alors toute son importance car c’est la médecine de l’équilibre. Il va falloir établir un schéma de traitement en utilisant un minimum de points possible tout en visant un maximum d’efficacité. On choisira alors des points d’action polyvalente susceptibles de traiter les différentes causes de grave surpoids.


Ce que nous vous proposons comme protocole de lutte contre le surpoids


  • Bilan énergétique

  • Suivi diététique

  • Séances d’acupression

  • 2 séances de Tui Na (ou de Shiatsu*)

  • Séances d’acupuncture

  • Séances de ventouses

  • Auriculothérapie

  • Do In – Qi Gong


Total de 11 séances, la première d’une heure et demi, les suivantes de 30 minutes *ou d’une heure pour le Shiatsu, réparties sur 5 mois.

Prix pour le forfait 300 Euros (*350 Euros avec le Shiatsu)


Sources :

· https://sionneau.com/medecine-chinoise/articles-medecine-chinoise-acupuncture/obesite-les-solutions-de-la-medecine-chinoise

· http://www.meridiens.org/acuMoxi/dixdeux/BRAHIMI.pdf

· Maciocia Giovanni, Les principes fondamentaux de la Médecine Chinoise.


Etudes :

· Rapport de l’OMS sur l’acupuncture qui reconnaît une efficacité dans la lutte contre l’obésité : apps.who.int/iris/handle/10665/42414 (Il faut créer un compte Iris pour voir l’étude)

· Une étude s’est penchée sur un traitement par acupuncture non accompagné d’un régime alimentaire ou d’un programme d’activité physique. Au bout de 5 semaines, la perte de poids moyenne était de 2,9 kg et l’IMC avait baissé en moyenne de 1,43 : F. Güçel, B. Bahar, C. Demirtas, S. Mit, C. Cevik , « Influence of acupuncture on leptin, ghrelin, insulin and cholecystokinin in obese women: a randomised, sham-controlled preliminary trial. », Acupunct Med., 2012 Sep;30(3), p. 203-7.

· L’acupuncture peut entraîner une variation des taux d’enképhaline, d’endorphine et de dopamine (ce qui contribue à contrôler le stress et la dépression), de bêta-endorphine (dans le plasma) et de sérotonine (en stimulant la branche auriculaire du nerf vagal). Tous ces effets pourraient contribuer à la perte de poids : Mehmet Tugrul Cabyoglu, Neyhan Ergene et Uner Tan, « The treatment of obesity by acupuncture », International Journal of Neuroscience, mars 2006.


Stéphane Bourguignon

Praticien en Médecine Traditionnelle Chinoise - Praticien en Shiatsu Thérapeutique - Enseignant à L'Ecole Occitane de Shiatsu Traditionnel

https://www.centredutao.com

https://shiatsu-eost.fr

212 vues0 commentaire